07/02/2011

91 ans Armand Magnin

magnin.jpg Cet homme de lutte,  militant sur le terrain...Cet homme de bon aloi et d'entre gens...

ARMAND MAGNIN

FÊTE CES 91 ANS

 

 

Photo Gauche Hebdo Carlos Serra

 

C'est devant une belle assemblée,  de toutes les tendances, qu'il fut fêté au siège historique du:

PARTI DU TRAVAIL Cercle du Mail rue du vieux billard /Jonction


Ce parti  qui lui doit tant, présente aux élections communale 2011 du Canton de Genève, une force de camarades pour faire de la politique face aux montées du libéralisme spéculateur et de l'arrivisme neigrière...

Dans la ligne tracée par les combats du PDT/Ge depuis sa naissance clandestine à nos jours.

Le camarade Armand c'est livré à la caméra du cinéaste Jean Charles Pellaud...

Ce film sera visible sur le bog PDT surTDG et sur le site du PDT...dans les jours à venir...

Armand n'a jamais écrit mais l'orateur a relancé les militant(e)s acquis aux droit du travail et aux droits sociaux,,,

Merci ARMAND aux nom de tes camarades

Bissig Michel-Philémon

17/10/2009

Au front, faut y allez

 

Les propos xénophobe sur les frontaliers, n’étaient qu'un prétexte électorale. Un pas dans l'anti-chambre d’une démocratie à caractère népotique.

Essayez de dénoncer des infractions sur l'utilisation des deniers publics à titre privatif, en groupe, ou loge maçonnique. C'est un sport à courant d'air, tant il est difficile  de trouver, face à la triche, une force politique qui arrête l'hémorragie.

Il faudrait même inventer un procureur en dehors de la chose politique, en dehors d'un parti, pour essayer de croire à l'application juste et équitable des lois.

Selon votre richesse, votre défense sera plus argumentée. Mais lorsque votre porte monnaie  ressemble à l'étendu d'un désert miniature et que l'aide  que la société vous apportera contre remboursement, la défense, là, elle sera comme l'éther invisible mais présente.

Tout cela pour dirent que les frontaliers ne sont pas les responsables, du marasme sur l'emploi.

C'est bien l'employeur qui selon ces calculs de rentabilité, va définir une politique d'embauche basé sur le bas salaire. La qualité du travail, mais à un coût à moitié moins chère.

C'est comme acheté du neuf à un prix d'occasion...

La petite différence entre ces intellectuels qui écrivent sur ce blog et ailleurs ,et , nous. Avec  toute leurs études sur l'institution du langage, il y en pas mal  qui n'ont pas vécu sur le terrain du travail et avec les salarié(e) s, moteur de la survie de l'humanité.

"Ils" ne peuvent pas faire la différence entre intellectuel et manier la truelle avec intelligence.

Bon dimanche Camarades

Philémon Bissig

 

 

 

16/06/2009

cinquante ans plus un rond

Les gens de la cinquantaine trahis par la conjoncture ?

 

Édifiant les nombreux  travailleurs et travailleuses du secteur A et B, qui se retrouve sans emploi, habitent le territoire de Genève.

 

Générations repeuplant la planète Europe, fondant des familles avec au moins deux enfants.

Des années de labeurs pour le payement des taxes croissantes, diminuent leur pouvoir d’achat…

Mais… fidèle aux carnets Jaune, entassés maintenant dans le réduit  en marquant la mémoire d’être esclave du pouvoir et ça finance...

 

Allons nous… ? Génération du milieu du 20 siècle devoir subir encore le recule de l’âge de la retraite. La baisse des prestations AVS après y avoir cotisé.

 Et quoi encore ? Le chômage sans issu…ou travailler presque gratuitement et sans EQUITE…

 

D’ailleurs la génération de 40, tous retraitées. Bouffe le travail des générations qui viennent en suite.

Ont trouve trop de retraité , qui ont encore un peu de force physique,  qui ne supporte pas leur femme à la maison, et ont encore trop de charges  financière ou investissement de luxe; Villa , appartement  acheter pour être loué,voyages réguliers etc.

Ces gens Travail encore…Pas normal...pour payé leurs avatars

 

Philémon  Bissig  16.06.2009