28/11/2009

Une saison s’en va

Une saison s’en va

L’automne s’en va par la porte des averses froide, fines particules de gouttes parées des rigueurs du gel.

La feuille morte a donné sa dernière danse en se détachant de l’arbre nourricier. Comme un vole empreinte au rythme du tango, elle se posa sur le sol humide. C’est là que dans sa dernière mission, en se dégradent progressivement, elle donnera de l’engrais aux suivantes.

Après ce temps de tristesse qui envahie l’âme des plus sensible, la mort naturel interroge l’esprit.

L’hiver s’installe fessant place au couleurs des prismes du froid sur les éléments de la nature morte. Le vent façonneur des poudreuses matinales, sublime spectacle de l’éclatement du soleil prismatique à l’infini de nos regards…

Bissig philémon GE/ 28 nov. 09

05/10/2009

Papillon

Léger comme un papillon...Dit l'adage...au milieu de l'alpage, rencontre avec une beauté unique et parfaite...surface éclairé d'harmonieuse couleurs...dessins circonférenciel pénétrant notre regard, d'une lumineuse clarté, d'un savoir...naturel...

Sans un souffle contradictoire, l'instant se retiens  de respiration... l'aura de votre corps se fond en végétation...laissant le papillon en extase au soleil...nullement gêné de notre silence...prière infini, louange à la vie...universel.pinz...bateau lavoir...corinne a uriet philémon045.JPG

Philémon Bissig

pinz...bateau lavoir...corinne a uriet philémon047.JPG B.M.Ph 2009

24/09/2009

Automne

Encore un automne chargé de chaud rayons et de courants non moins agréable sur la peau. Ces moments idéales pour notre teint engrangeant pour l'hiver les dernières ressources prismatique du soleil.

La végétations en couleurs de louange à l'univers indéfinies, tant de clarté, de fin de vie annuel, donnent une apanage intense et diversifiée d'inspiration pour le peintre, mon ami...

Le temps des saveurs nasale, bolets chanterelles autres pieds en chapeau, essence dans la forêts d'épicéa...évanouisement de la conscience... dit être bien...

C'est lorsqu' ont le verra, le mélèze, les branchages nu, et, ayant pris de l'âge, dépendents du tronc nourrissé de sève, indépendant pour pousser vers les cieux ces prochains bourgeons, que le spectacle automnale aura pris fin.

Sans oublié de retarder votre départ pour jouillir d'un générique musicale " Brame du cerf"   porté par l'écho des vallons escarpés tout en courent ses désirent.

Philémon - Michel Bissig

DSC00028.JPG

23/08/2009

Chasse aux yeux

La poésie naturel surgit aux quatre coins des points cardinaux, apparition au hasard d'une vision éphémère...pour les yeux...

L'âme en état de grâce devant la beauté, la diversité constante des phénomènes de la luminosité...

- La chasse au yeux,m'avais dit mon tonton...c'est avec ton âme que tu découviras du regard...les saluts, sauvage, des habitants des cîmes...

Son regard  ce fixa, suite à l'appel strident d'une mère aiglonne à son petit, apprenti du vol libre...elle l'attend, planant circulairement dans les variations, des courant porteur...

- Tu vois comment !!!  la seul photo que tu garderas du seigneur des cieux...jamais tu pourras la fixé parfaitement sur ton numérique...il y a que dans ta mémoire...et à chaque fois en ferment les yeux,demain ,après demain...tu verras ce souvenir nettement mieux et à jamais..

Effectivement le flou ressort à chaque prise de clic, trop haut, trop rapide, trop beau et trop d'émotion, mon doigt et ma boite à image, restant trop mécanique pour cette exercice, capter un vol impérial dans le vaste ciel ...???? raté...

Mais...quand le lendemain, sur mon ordinateur...SURPRISE...un magicien peintre, avec la pointe de son pinceau ... m'avais fait un autre CADEAU du ciel...

Philémon Bissig

2008 debut 2009065.JPG