12/06/2018

Le Valais respire...

Après une campagne de dix mois pour le soutien financier à la candidature de Sion 2026 (pour un crédit de 100 millions) le oui n'aura pas passé.
"Sion 2026" "Constituante" "Billag" les Valaisannes et Valaisans respirent car dans cette période la démocratie à fonctionné.

Des votes différents, des alliances jamais vues, dans le beau pays aux treize étoiles.
Les deux conseillers d'État impliqué dans la campagne de Sion 2026 ont demandé (suite à ce premier échec pour les deux nouveaux du gouvernement valaisan) d'oublier ce vote et de revenir à la grande union que cultive de plus en plus, dans ces temps modernes, la démocratie valaisanne.

drapeau déchiré recoussu Sion 2026.jpg 62,6 %  de participation de votantes et votants.

Voici clairement la victoire d'un peuple serein et responsable quand il est questionné.

 

 

La ligne des partis est nouvelle, lors de la consultation Billag tous d'accord avec une participation à 56,12% pour un Non à 71,16 %


La constituante acceptée à 72,81 % une gifle pour les conservateurs de droite du beau pays avec une participation de 55,17 %. Le refus dans le même élan à 61.59 % de la question subsidiaire du gouvernement de garder au sein du grand conseil les mêmes élus pour ce travail.

Ben non la constituante sera une nouvelle campagne pour les élections avec de nouvelles têtes en novembre 2018.


Contre Sion 2026 UDC-PSVR-RCVs-Vert sortent ensemble un non à 53,98. La participation de 62,6 % donne un écart de 10 560 voix...
Malgré son retrait du comité de candidature C.C. en aurait-il trop fait, malgré les demandes de plusieurs personnalités celui-ci à jouer son rôle d'acteur pathétique...

CC wanted.JPG

Philémon Michel  Bissig 12 juin 2108