25/02/2017

13 étoiles clarté voilée

C'est quand même dingue de voir l'humanité changer.

De poète troubadour à Conseiller d'État, l'homme promis beaucoup tout en pesant et faisant le contraire.

ll y a quatre ans l'élection parfaite, un électeur sur deux, ne laissait pas présumer des catastrophes et erreurs durant son mandat.
Les affaires d'Oscar comme le disent les Valaisannes et Valaisans.
Il avait nommé:
Un proche chef du service de l'enseignement qui fut acculé à la démission.
Un Conseiller raciste fasciste, en une semaine il est viré par le peuple.
Jusqu'au mot qui choque :
Mai 2013 mandant les enseignants de dénoncer les enfants sans papier.
Noël 2016, il publie sur son blog de campagne une vidéo dont la chanson (de lui) est intitulée
Soleil Noir montrant la misère en images.
Mon propos ne s'arrête pas sur un bonhomme candidat mais bien sûr l'image que l'on donne quand on veut régner.

Philemon-Michel Bissig                   25.02.2017/Vs

03/02/2017

La treizième bonne raison de changer.

Le beau pays vit la future élection de son gouvernement. Treize fois détenteur de la coupe suisse en treize participations, historiques...

Mais 13 candidates et candidats en une élection c'est exceptionnel.

Le Valais en aurait-il marre des propos et actions d'un parti, qui avait réuni alors les mécontents des PDC et des radicaux d'alors. Tendance "méchant" contre toute forme d'intégration d'étranger, mais dirigé par un bi-national, bizarre ce truc.
En valais pour l'élection au conseil d'État sur une liste on peu y rajouter d'autres candidat(e)s.

Le valais à 12 possibilités, soit sont partis, soit un rassemblement citoyen valais, la treizième bonne raison de changer.
Ce rassemblement fera de son avenir un sommet de pureté et de partage, tant attendu.

http://www.rassemblement-citoyen-valais.ch

dent blanche

Philémon-Michel Bissig Les Haudères 02.02.2017