15/05/2015

Vivement la proportionnelle....

En ce temps-là, le chef était le droit descend du chef.

Aujourd'hui le Chef est descend de lui-même.

Voter deux fois pour élire un chef, qui n'est pas élu la première fois.

C'est obliger d'élire un chef égaré par son esprit d'être le seul chef au premier tour.

C'est cher pour un Chef.

À part la beauté du Totem, à qui servira-t-il ? Au peuple contre le Chef ?

Oui avec la proportionnelle...Le chef était collé au Totem.

totem.jpg

MB.Philémon 15.05.2015

Les commentaires sont fermés.