15/10/2014

La politique du pétard mouillé...(sic)

Ciel la politique des Genevois ne ressemble pas à une démocratie de gouvernance équitable.

Les groupuscules utilisateur des finances publiques à des fins d'intérêt privé, pullulent.

L'incertitude devient courante aux vus des incivilités que ce canton collectionne.

2015 sera l'année ou la population va trier les politiques?

L'année ou les punitions pour infraction s'appliqueront à sa juste valeur pour tous ?

Très vite les migrants de l'Europe Collonise le marché du travail en acceptant des conditions de salaires déplorables.

Très souvent ces quidams devenus patron ou employé du patron (sic) poussent à fleur de peau la provocation et le non-respect des lois afin de les détourner, c'est un jeu...à qui exploitera mieux l'autre!

Victimes volontaires, pour vivre ici, au détriment d'union avec le national contre l'exploiteur patenté.

Cette situation,vis-à-vis des citoyens helvétiques travailleurs et cotisants de longues dates et respectueux de la loi du travail et de la société, ce n'est pas normal !

Le respect, le partage ne devenant que des mots MORT...

Ils n'ont pas la même culture!

Ils font le travail que les Suisses veulent pas faire!

Voici deux réactions qui amènent beaucoup de questionnement.

OUI ! Ça c'est sur. Allez bosser pour 19,75 frs Brut de l'heure, c'est courant, mais invivable ici...

La veille Europe, ne l'oubliez pas, vit avec les fardeaux de l'esclavagisme et les génocides physique et psychique des pays du Sud et d'ailleurs, ça marque le psyché.

Une mentalité du passé incrusté dans les gènes du présent.

Une éducation culturelle binaire entre le lieu de vie et les origines de sa vie.

Alors poussez la réflexion jusqu'au constat: il y a des divergences éducatives, et, civique vraiment très différentes dans le comportement journalier, dans la rue, avec ces enfants.

Un sacré boulot de société peut être, mais surtout un travail de chacun sur soi-même.

Ph .M.B. 15 octobre 2014.

 

Les commentaires sont fermés.