02/10/2014

Vie public pour une Vie Privée ?

Encore une fois je ne me demande plus pourquoi les gens de toute tendance politique se ressemblent globalement.

Encore une fois je tire un bilan des plus sombres de ce terme tant utilisé pour se justifier. 

" Ne mélangeons pas Vie privé et Vie publique "

C'est surtout quand des infractions au Code civil ou pénal, que ce genre de tricheurs, ont soudain peur des retombées dans la presse et ils s'expriment ainsi haut et fort.

Tous ici savent que les magouilles se font derrière une vaisselle de luxe avec un menu si fin et gastro qu'il laisse surement la bourse repu et l'estomac sur sa faim.

Mais oui j'accuse bon nombre de bonni menteurs de favoriser leur intérêt par la bande.

Des preuves !

Celles-ci sont visible dans cette Genève international, et ailleurs. https://www.youtube.com/watch?v=4aAnWAACF4Q&feature=y...

Des condamnations de rien du tout et sursit pour les gros billets et un saladier pour les gens du peuple qui ne peuvent plus payé l'impôt , l'assurance maladie, à manger pour leur famille.

Disons que par la justice ce serait possible, mais les barèmes d'une défense coutent à l'heure cinq cent balles. Le chemin jusqu'au procès est long, impossible pour beaucoup d'aller au front et de demander Justice.

Que ce soit le mobbing, le mauvais salaire, linsalubrité d'une location, le chantage si on veut entreprendre une demande en justice, c'est lassant de savoir cela sans rien pouvoir.

Le pouvoir voilà le fin mot des cupidités de ceux qui husse les autres comme au temps de l'esclavagisme.

 7 milliards nous sommes sur Terre.

20 % en profitent et abusent.

20% suivent comme des moutons.

Le reste subit.

Il reste le vote... Ah oui ! le vote!  lui aussi en dehors de l'hémicycle le texte accepté par le peuple trouve un chemin de déviance, pour revenir devant des décideurs de l'application de la loi avec de très fort arrangement. D'où l'abstention, qui devient la vrai majorité, elle dénonce le manque d'équité, la perte de nos valeurs et ce peuple ne quittance pas cette déchéance.

On gagne quoi dans ce jeux pour notre société:, la révolte, l'insécurité.

Bissig M.PH. 02.10.2014

Les commentaires sont fermés.