26/09/2014

La révolution made in "SWISS"

L'augmentation de l'assurance-maladie montre à quel point le coût de la santé est une justification qui cache d'autres vérités financières.

C'est la carotte et le bâton.

Ce dimanche, l'Helvète réfléchit dira oui à la Caisse Maladie Publique.

Ici c'est les taxes qui écrasent le peuple, mais là-bas où gronde la colère au détriment des innocents ?! c'est horrible...

Les richesses de première nécessité, prises par les colonisateurs depuis des siècles, sont réelles et depuis trop longtemps ne rapportent pas grand chose aux habitants de ces régions pillées, si ce n'est les guerres et les génocides.

D'ailleurs le premier truc qu'un révolté prend, c'est une raffinerie...

Donc, l'économie et la politique du pouvoir, sont les mamelles de cette cruauté.

Où va ton ???  Et ce meurtre sur une cible facile, quel horreur !

Ici rien de cela, malgré un profond dégoût du peuple pour les privilégiés proclamés.

La dénonciation pacifique ? C' est le geste citoyen, le vote !  

Dimanche un jour de révolution made In SWISS ?

Seul le peuple le sait ...

B.M.PH  Ge/ 26.09.2014

10:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La qualité de soins en Suisse est optimale et cela a un coût. Il faut se responsabiliser pour ne pas brûler la chandelle par les deux bouts, mais se prendre en main et pratiquer une bonne hygiène de vie, pour éviter la surconsommation de pilules à effets secondaires, prescrites en trop grandes quantités. Quand je lis dans le presse de ce matin: "l'an prochain, Genève dépensera 278 millions de francs pour aider 91'000 habitants à payer leurs primes, cela me fait dresser les peu de cheveux qui me reste sur ma tête. Nous avons trop d'assistés et l'augmentation de la prime ne m'étonne plus.
La Caisse Publique est un leurre et c'est la LAMal qu'il faut réviser de toute urgence et éliminer les faiblesses. P.ex. les primes trop payées, remboursées que partiellement. La Caisse publique demanderait 24 nouveaux locaux, de nouveaux cadres, 24 directeurs qualifiés ou ... pas, nommés par nos politiciens dans les 24 cantons. C'est cela que nous voulons ?
Bien à vous BM Etoile de Neige

Écrit par : Bruno Mathis | 26/09/2014

Les commentaires sont fermés.