18/06/2013

L'atout contre l'insécurité

Remettre les chômeurs du social sur les rails de la prévention.

Elles sont nombreuses et ils sont nombreux à avoir travaillé et vécu auprès des gens et sur le terrain 25/30 années .

Ils sont le potentiel impératif (les assistants sociaux, animateurs sociaux culturel, éducateurs) pour remettre en activité et ramener  des occupation thématiques et/ou du soutien pour des cas de nécessités d'aide à plusieurs niveaux, pour les jeunes ados. Le nombre de patients par poste est trop élevé, et, il y a un manque , c'est clair, d'un suivi rapproché.

Mais aussi dans le domaine d'aide aux handicapés, aux anciens, aux malades qui ont besoin d'assistants sociaux proches et au courant des procédures simple et moderne, de surcroît devenu parent et plus, leur expérience demeure fiable... Expériences du terrain...

Contre l'insécurité commençons par utiliser les forces qui existent.

AUJOUD'HUI ces personnes sont contraintes au chômage et fin de droit... Ah bon entendeur...! 

Bissig Michel Philémon (Candidat EAG liste 1)