28/11/2012

Escalade d'une D(c)rize...

 Comment peu t on supprimer une fête dans un établissement scolaire. La Fête de la commémoration symbolique, de la marmite pour les enfants, de l'histoire pour la Compagnie 1602...

Chocolat, bonbons, massepains, sont les lots des récompenses suite aux chants polyphonique du Cé qu'è lainô...sur les paliers des maisons...mais aussi à l'école.

L'instant tant attendu du déguisement annuel, ce déguisement qui détent l'être par ce jeu de comédie.

Une fois dans l'année, la Genève autorise le port des costumes, déguisements. Elle autorise les chants dans les rues avec l'ambélisement des personnes grimées la ville vie l'escalade.

Si dans l'acharnement, mélangeant les revendications pour leur job avec des sanctions à l'encontre des jeunes, qui sont puni, par des cours en remplacement de la fête de l'escalade à l'école??? Ou vas ton...?

ils ont décidé que l'escalade. Ils ne la feraient pas mais à la place ont bûche...

Hé les jeunes !!!!

Cassé leur une marmite sur la tête, mais bien fondante...Sûr!!!  qu'il aimeront ce "Cé qu'è lainô" là...

Philémon Miche Bissig

 

 

Commentaires

A l'heure du Grand Genève, faut-il encore fêter l'Escalade?

Écrit par : Riro | 28/11/2012

Merci pour cet article! Certains n'ont plus aucune notion des traditions dans ce canton. Cordialement.

Écrit par : Jérémy Seydoux | 28/11/2012

Cher Monsieur,
Votre commentaire trahit une certaine méconnaissance de la question que vous traitez:
- Les festivités de l'Escalade annulées suite au boycott n'ont rien d'une affaire culturelle: Pas de marmite, pas de cours d'histoire, mais un tour à la patinoire ou au cinéma suivis d'une disco.
- Nos revendications ne concernent pas "notre job", mais bien les conditions dans lesquelles nos élèves pourront à l'avenir suivre leurs cours, puisqu'il est question d'augmenter le nombre d'élèves par classe et de diminuer les prestations aux élèves les plus faibles ? Trouvez-vous cela normal ? Si oui, ce n'est pas notre action, mais nos idées qui vous dérangent. Si non, quelle action aurait pu avoir un meilleur impact médiatique sans pour autant porter atteinte à l'enseignement ?

Écrit par : Julien Nicolet | 28/11/2012

Les commentaires sont fermés.