26/04/2012

PAPA...mon joseph

PAPA

Le 26 avril 1972 tu es partit ...

Mort en jouent  de la musique avec la Landwerth de Genève sur le terrain des Charmilles

Un match amicale de football...La Suisse contre la Suède (match nul)...tu n'es pas revenu Jo..Joseph..

A la mi-temps changement d'univers...

Papa c'était un grand bonhomme Uranais...un Walchtetten, venu à Genève  pour travail chez les Blanc...en campagne genevoise dans les années cinquante.

Aujourd'hui  il y a 40 ans...Quand Genève perd deux saltimbanques...de valeur.

Deux bon "type"  93 et 39 ans....

Bordel c'est les inverses.

Mais! tu la vu de là Haut. Hé...Vous les recevrez en grande pompe...

Ben ouais c'est aussi un de mes  métiers..

Car tu vois Papa...

La vie ,même le lendemain d'un départ , plus rien...le vide...

Sauf le regard qu'on peu porter au cieux...et ce rappeler les moments heureux.

Et ce dire merci  de les avoir croissé avec un coeur d'humain.

Merci la vie des instincts...

Ph.B.M  @b.m

24/04/2012

Adiou Michel

Une année de travail en commun.

Et tu pars...Dans un autre Univers.

Ton altruisme et tes goûts.

Réunissaient nos différences.

Michel le temps s'arrête.

Au glas de ton trépas.

Ton regard au grand sourire.

Restera dans notre mémoire.

Une nouvelle communication nous attend.

Le scintillement de tes étoiles.

Philémon B.M

 

15/04/2012

Arrête de boire !!!

La dure réalité des effets d'une bonne pistée, d'une bonne bourrée, d'une soûlerie, apparaissent dans le futur.

Un vieux copain me disait," Passé l'âge de cinquante ans, si le matin au levé du lit tu sens aucune douleur. C'est que tu es mort!"

Triste d'être programmé à souffrir des séquelles d'abus, comme l'alcool.

Arrêtez de boire de l'alcool chaque jours.

Ce retenir dans la fête.

Dire non au excès d'un verre qui attire l'autre.

Résisté au invitation conviviale.

Demande un grand effort mentale.

Le remède, boire que de l'eau au lever et coucher, spécialement fraîche.

Il faut  s'obliger...C'est le truc qui laisse à votre corps le temps d'oublier l'indiction.

A dire vrai, ce truc doit être suivit d'une très grande dose de volonté.

Après 10 ans de cette exercice d'abnégation, non sans une ou deux bière dans l'année.

Il m'est fort de constater, le mal que l'alcool cause dans le comportement, l'état d'esprit, et la détérioration physique.

L'apéro quotidien, pendant trente ou vingts ans, pas bon.

Même les réguliers qui n'étaient jamais ivre, s'en sont en aller.

Lente, sournoise, les vapeurs et ces effets font croire au buveur. Qu'il peu supporter des litres sans mal pour l'avenir.

Ben! NON! la destructions des tissus, des organes et du psychisme sont voué à resurgirent au moment ou l'ont s'attend le moins, tôp ou tard.

Sans que l'on s'en rende compte la dose du lendemain atténue la douleur, mais active aussi la destruction.

Arrête de boire!!!

C'est aussi apprécier à nouveau, les parfums et les essence de vos aliments...un retour au goût.

Des retours à des raisonnements simple...car l'esprit est moins prisonnier.

Devenu plus lucide, une bonne raison pour accompagner, celui ou celle, qui veut aussi arrêter...de boire pour boire.

Philémon M.B.

 

 

 

10/04/2012

Soleil

Il se lève chaque matin, doucement l'ombre avance sur le sol gelé.

La pression de sa chaleur à écrasé le froid.

Les derniers cristaux fondent, devenant de l'eau purifiée.arbre.jpg

Les saintes glaces revèlent leur dicton, baromètre des paysans.

Trop de différence habite le climat, à ce jour, rien n'est normal.

Et pourtant chaque arbres fruitiers, végétations colorées.

S'épanouisent et réveil l'instinct de tout être vivant.

La floraison est l'oraison de toute nature.

PH.M.B. c 10.04.2012