03/05/2011

Social en rade...

Le chef des services sociaux de la ville de Genève, est dans la ligne de mire d'un futur changement  et d'une sérieuse remise à niveau au sein du département...

Oui... il faut le dire, c'est devenu n'importe quoi avec ce magistrat sortant, qui laisse un amer goût...dans sa gestion du service...

Le démantelement  des postes d'animateurs sociaux culturel.

La mise au chômage de nombreux assistants sociaux approchant la cinquantaine ou simplement réduire le personel de ce genre de besoin fondamentale...c'est le résultat ...

Un malaise et un manque de professionnalisme. Un manque de savoir faire "des copains" placés par le magistrat.

Dans ces services un manque de compétence et d'effectif, ce qui à fait que la Genève social est devenu anti-social.

L'expérience de ceux qui oeuvre depuis longtemps dans leur travail social, est " La garantie" pour la formation des futurs collaborateur(ice)s ...Et non pas, ce que nous voyons, après des années de louable service, ils ce retrouvent au chômage ,ou, en fin de droit.

Une vie dans  un climat et une situation d'assisté, alors que c'est eux qui devraient assister, accompagner, conseiller nos citoyennes et citoyens.

Cette question sera suivit de près par Ensemble à Gauche (EAG) et souhaite que Madame Alder remettra tout cela en place...

Un encadrement avec des gens qui ont la foi en leur travail pour aider les gens dans la peine. Et non pas  des services devenu "ristretto"...et vachement zéro...

Bissig Philémon Michel   EAG /PDT

 

Commentaires

Amenez des chiffres concrets qui étayent vos dires: combien de fonctionnaires du SSVG ont été mis à pied, et pour quels motifs selon vous?

Ce que vous dites est grave et nécessiterait un audit, peut-être en avez-vous trop dit ou inventé.

Dans le deuxième cas, vous devriez assumer vos dires publics. On ne peut pas dire tout et n'importe quoi.

Écrit par : Ourdan | 03/05/2011

Vous avez,l'anonyme, besoin de chiffres, quand l'évidence vient frapper à votre porte. Mettez vous en doute des travailleurs(ses) sociaux qui s'occupent d'un de vos parents...de vos enfants...ou des personnes qui ont besoin... après tant d'années de dur labeur...d'un soutient moral et physique...triste de devoir justifié, ce que nous pouvons faire, pour défendre ceux à qui le droit au travail et à sa protection n'a pas été respecté...
Je pense que l'on n'appuie pas sur les même pédales pour faire avancer le tri-porteur de la démocratie social...stable...juste...et sans mobbing,domping etc...
B.PH.M

Écrit par : Bissig | 03/05/2011

Les commentaires sont fermés.