25/03/2010

Djian - Eicher unique

darrier eicher.jpgDans le cadre de la francophonie, très contreversé dans la dépense, une étape d'un parrain de l'évenement annuel au Grand Théâtre de Genève lundi dernier.

Un écrivan romancier Philippe  Djian... seul, en début de spectacle, sur la grande scène de ce lieu mythique...Les paroles déclament une dernière oeuvre qui survole la foule occupent l'émicicle. Puis, discrètement, Stéphane s'installa à son coté , comme si il s'éffaca du rôle habituellement le siens... l'artiste du soir...

Humble  cette attitude, d'une star local de la pop, rythment blues, le génie des mélodies comme le congratula phillippe...

Un parolier et un interprête sur la même scène. Un magicien du verbe  écrit  et un alchimiste du verbe chanter. Quel mariage savoureux,  le récitant devenant le principe ,et, le musicien - chanteur créant l'harmonie, unificateur et accompagnateur..

Regardez cette photo...elle en dit long sur l'univers de cette performance entre deux Êtres Humble...une vrai leçon de VIE...

MERCI...pour l'invitation

Philémon Bissig

16/03/2010

A Dieu

Il fut un temps où  certains bavards sur les ondes (herziennes) traitaient les artistes un peu exceptionnel de saltimbanque...

Jean Ferrat fut un artiste aussi  réaliste sur les loi de l'univers que Maurice Chappaz...

Ils n'avait que faire du petit lait cailler, que bien des journal-eux donnent, au quotidien, comme breuvage au peuple...

Jean Ferrat comme d'autres saltimbanque, irisa les poils des êtres, imbu d'eux même...la preuve  depuis sa mort...jamais il n'aura fait la une des scribouillards de service, avide de démontré leur soudain attachement aux paroles du barde disparu...


Comme c'est bizarre!!! Comment la mort d'un réaliste peu engendrer, chez certains, cette crainte de ne pas suivre la mode du moment...La symbolique du signe de la croix...pour antériné leur peur de l'infini vérité...


Jean et maurice, eux, appartiennent à cette ligne claire de l'intelligence universel et de l'amour de l'être au féminin et masculin...et cela ne s'étudie pas...  ça ce vie...face à l'arbre du milieu...
Ou en arabe "El-Insânul-kâmil"... l'Adam Qadmôn de la Qabbalah en hébraïque...  c'est aussi le "Roi" (WANG) du Tao-te-king

CDSCN1862.JPGhacun porte sa croix, ce symbole qui n'appartient pas au christianisme, mais bien au principe primordial, retrouvé un peu partout, dans les temps primitif...il y a bien longtemps et encore maintenant...devenu plus ...doctrinale  et symbolisme, qu'une ouverture à  sa compréhension fondamental... <la science sacrée>...

La haute Ecole Vie, ces paroles et écritures des compagnons ... disparus à nos yeux , mais pas pour nos oreilles.

Philémon Bissig

14/03/2010

Embellie d'un homme naturel

Jean Ferrat est partit rejoindre l'embellie de sa vie infini...il disait... écrit , de la poésie, des vers, laisse toi allez dans les moments de la vie , Rose et bleu comme  l'odeur des lilas...l'embellie une harmonie invisible et pourtant bien présenrte
Je suis triste de joie pour un  homme qui simplement nous à apporté une poésie légère, sensible et naturel...Vivre sur les hauteurs, avec quelques chèvres et quelques moutons dans la montagne, une chanson porteuse d'un savoir et d'un croire, d'une simplicité nous emplissent de vibrations  dorsale agréable...et encourageantes..

Merci  Jean et bon voyage dans l'univers infini...

Philémon Bissig 14.03.2010

08/03/2010

Denis Rabaglia /Marcello Marcello

MARCELLO MARCELLO nous surpris, une soirée, vautré dans un canapé moelleux...Comme attiré dans l'écran d'un vrai  film du réalisateur Denis Rabaglia, au programme de la Tsr samedi dernier, nous emmena en voyage, dans l'entre d'une tradition typique d'une région italienne...

Le jeu d'un macho face à un simple amoureux de l'être féminin réapparu dans leur vie d'hommes...Une belle femme, qui fillette avais été mis ailleurs en étude, dans une civilisation plus près de la réalité du monde...

Revenu dans se faux monde, vivant avec une tradition obsolète, machiste et démontrant la femme objet...Cette réalisation explose dans le contraire en amenant marcello dans un parcours inimaginable et subtil...contre cette tradition... vieille...

Il n'aurait pas eu besoin ,d'autant d'obstacle, pour sortir l'idylle de sa jeunesse revenu au village en 1956...On reconnaît  les signes de deux être  aveuglé au simple regard de l'autre...C'est pour cela que la réalisation explose de beauté dans  des choix de paysages et atmosphères de vue...unique...et bonheurs intensif dans lequel on vie un vrai cinéma...

Merci Denis pour une comédie haletante et à revoir sûrement...

Philémon bissig

 

 

 

 

04/03/2010

Francopholie

Trente millions de francs suisse pour une réunion de la francophonie..c'est une folie...Dans ce monde et ce pays ou bien des gens souffrent de manque financier..dans ce pays ou l'argent sale en graisse les riches...Dans mon pays ou la neutralité ne veux plus rien dire...

Mais voilà des réunions inutile et ne servant qu'aux bourgeois aux vêtements  de billets de mille balles...ne mérite pas autant de sacrifice pour notre nation qui est en  minorité francophone...alors parlé français ,anglais, arabe,et des centaines d'autres expression linguistique ne servent pas encore la Paix et l'harmonie mondial et ne défend pas le respect de son prochain...

Un ras de marée de luxure exposé au danger de la nature car ils devraient ce méfié... Ce  trouvant en face de Meillerie, ou le dérochement de la montagne s'accèlère et scientifiquement prouvé, pourrais tomber dans le léman engloutissent les riches de Montreux sous un Tsounami lacustre...

Philémon Bissig  C 04.03.2010

DSC00080.JPG