20/02/2010

Sydrome de la presse

Il y des années que nous observons le comportement des sportifs avant les épreuves qui les attendent. Forcé de constater que ces sportifs souffrent du syndrome de la Presse.

Avant les compétitions, la sérénité d'un athlète devrait être comme le moine dans sa cellule de méditation, ou le silence domine l'agitassion.

Nous voyons tous qu'au nom de l'information, sur multiplié par le nombre de médias actuel, l'esprit de ces êtres ressemble plutôt à une cellule d'agitations sur exposé, torturé par des questionnements, suppositions, réactions...

La preuve  cette fois encore est flagrante, Didier Defago laissé pour non qualifié avant la Descente et l'ouverture des jeux...Très Peu sur le charbon ardent des journalistes, que les autres collègues de l'équipe...Lui... il décroche l'or.

Les Janka, Cuche, ou`d'autres champions des nations concurrente, ont subit ce syndrome de la Presse.

Devant encore attendre durant plusieurs jours les report des compétitions, que font ils... ils répondent aux sollicitations des journaliste et Paf...pas de résultat...voir même les pires résultats de la saison pour les nôtres.

Même chose pour Lambiel  et son homologue français... Alors que faire...?

Alors que faire...???!!!! Les laisser tranquille avant les compétitions,et après revenir sur les résultats positif/négatif...

Arrêter l'agression de l'esprit sportif aux profits du remplissage médiatique.

Philémon Bissig 20.02.2010

pinz...bateau lavoir...corinne a uriet philémon133.JPG

 

"Les souvenir de la défaite, deux fois pas qualifié aux profits de région non montagnard."Ph.B

 

Les commentaires sont fermés.